Test Hydramino Pro par Éric Yvars, Triathlète confirmé

Test Hydramino Pro par Éric Yvars, Triathlète confirmé

Test Hydramino Pro par Éric Yvars, Triathlète confirmé

DÉFINITION ET PACKAGING

Préparation pour boisson de récupération et de recomplètement, à consommer pendant les entraînements. Boîte de 500g de poudre, pour 20 portions de 25g annoncées (équivalent à 20 x 500ml de boisson). Composé à 100% de produits naturels, sans lactose ni gluten, et protéines (BCAA) d'origine végétale (aliment vegan). Première observation de ma part, qui ne suis ni vegan, ni allergique au gluten, ni intolérant au lactose : qu'est-ce que cela va m'amener de plus ? Ne serait-ce qu'une marque qui surfe sur la mode actuelle ? Après quelques recherches, l'absence de protéines animales, de lactose et de gluten découle tout simplement de la volonté absolue de créer une boisson à partir d'ingrédients contrôlés et les plus sains.

 

PRÉSENTATION

À l'ouverture de la boîte, on se retrouve devant une poudre verte avec un fort pouvoir odorant (spiruline ?). Totalement à l'opposé des poudres habituelles qui sont, elles, d'un blanc immaculé ! Cela renforce la conviction d'un produit « naturel ». En ce qui concerne l'échantillon présenté, la poudre est assez compactée, avec la nécessité de « gratter » pour remplir la dosette. À noter l'absence de cuillère doseuse qui pourrait éviter l'utilisation d'une balance pour respecter la concentration recommandée.

PRÉPARATION

Le dosage préconisé est de 25g pour 500ml d'eau ajoutée, ce qui se place dans la moyenne des produits d'autres marques (+/- 30g pour 500ml). A noter que lors des tests, la concentration sera ajustée à la température ambiante (concentration un peu moins élevée par temps chaud, et inversement par temps frais). La boisson obtenue est d'une couleur verte très prononcée, style « sirop à la menthe ». L'homogénéité du mélange est assez facilement obtenu après quelques brassages. Il reste cependant quelques très petits résidus, que l'on retrouve notamment au fond du bidon ou lors des dernières gorgées. Aucun souci de nettoyage du shaker ou du bidon après usage : la couleur verte ne persiste pas au rinçage.

TEST DE TERRAIN

Différents tests ont été réalisés, principalement à vélo, en jouant sur la durée et la nature de la séance.

  • Les entraînements se sont ainsi déroulés de 30' à plus de 3 heures (avec 750ml de boisson).
  • Je n'ai pas eu l'opportunité de tester le produit lors de compétition (ce n'est pas son but premier).
  • L'objectif des séances pendant lesquelles les tests ont été réalisés a été : sorties de récupération active, séances à prédominance aérobie, en endurance musculaire, et également pour des entraînements assez poussés, où l'organisme a été fortement sollicité.

Les toutes premières gorgées peuvent dégoûter : légère amertume, goût presque terreux. Totalement différent là aussi des boissons habituelles, assez (voire trop) sucrées. Si on n'était pas encore convaincu, là on se dit que on est vraiment dans le « naturel » ! On retrouve assez facilement l'arrière-goût du lait de coco (sans pour autant déranger), et la texture de la spiruline. Les premières gorgées passées, on commence à s'habituer à ce goût... sans pour autant en raffoler !

Au résultat, aucune défaillance n'a été constatée lors des entraînements, même à forte intensité, et aucun trouble digestif n'a été observé. L'assimilation est donc très bonne et le produit semble apporter tous les nutriments et l'énergie nécessaires à l'organisme. Certaines séances ont même été réalisées en alternant la boisson Hydramino Proet une autre boisson énergétique (PowerDrink d'Inkospor), sans perturber le système gastrique (pendant et après l'effort). Enfin, en environnement très chaud, la boisson reste toutefois facilement buvable et la bouche ne reste pas « pâteuse ». Enfin, après demande, j'ai modifié légèrement le goût de la boisson en y incorporant le jus d'un citron. En résumé, ce produit semble remplir totalement son rôle en apportant tous les nutriments nécessaires pendant les exercices musculaires, et permet ainsi également de récupérer plus rapidement.

CONCLUSIONS

Ce produit, qui tranche nettement avec toutes les autres boissons déjà utilisées sur de nombreux points, peut sans doute rebuter au premier abord. Mais cette première impression laisse ensuite place au sentiment d'avoir un produit 100% naturel, et dont on s'habitue assez vite au goût. Pas de sucre ou d'arôme à outrance comme la très grande majorité des boissons d'autres marques. Qui plus est, son efficacité semble prouvée par les différents tests effectués, en apportant tout ce dont l'athlète a besoin en phase de récupération ou pour aider son organisme à se régénérer; voire plus car la boisson a également remplie son rôle lors d'entraînements intensifs, en permettant un effort soutenu et certainement en optimisant la récupération. Alors, si la nouveauté ne vous effraie pas et si vous n'êtes pas addict aux boissons au goût sucré, Hydramino Proest sans doute votre prochaine boisson de récupération !

Les moins :

  • Poudre « compactée » (peut-être propre à l'échantillon offert)
  • Légère amertume et goût qui est loin de satisfaire tout le monde

Les plus :

  • 100% naturel, aliment vegan, sans lactose et sans gluten
  • Contient de la spiruline et BCAA en quantité très intéressante
  • Excellente acceptation gastrique
  • Boisson idéale en phase de récupération et utilisable également lors d'entraînements intensifs

Article suivant

Laissez un commentaire